Coucou mes gourmands,

 

Je suis de retour avec un nouvel article, impatiente de vous faire partager sur mon expérimentation de ces derniers jours. Le macaron curcuma miel. Plutôt surprenant n’est-ce pas ? Allez c’est plus bas que cela se passe.

 

I) Épilogue

CURCUMA SOUS DEUX FORMES

La semaine dernière je me suis lancée le défi de concevoir ma routine beauté avec des produits naturels (des produits de ma cuisine) en mode DIY (Do it Yourself). Je m’empresse donc de consulter  mon grand ami «  Pinterest » pour prendre soin de moi, le grand défi pour moi (rien avoir avec la pâtisserie).

A force de recherche, je tombe sur plusieurs articles qui décrivent les bienfaits du CURCUMA ou « Safran des Indes ». C’est une petite plante herbacé tropicale (oui comme moi) cousine du gingembre. On utilise plutôt le rhizome (tige souterraine) au goût un peu poivré, épicé avec une pointe d’amertume. Elle est souvent vendue sous forme d’une belle poudre jaune. Elle renferme de la curcumine qui colore en jaune les aliments et les liqueurs.

Elle est très utilisée en cuisine créole ou indienne. Autant vous dire j’en ai mangé étant petite dans le bon colombo de massalè de ma mère. J’ai le souvenir de cette plante un peu envahissante de nos jardins créoles.

Elle possède des vertus très intéressantes : tonifiante, favorise la digestion, antispasmodique, antibactérien, anti-inflammatoire, stimulant hépatique et source d’antioxydants. Ce n’est pas moi, Docteur Tropikal en bouch’ qui le dit, mais je tire mes informations du « GRANDS LIVRES DES ALIMENTS SANTÉ » et des recherches faites sur le net.

Cela tombait très bien, j’avais trouvé mon masque visage (THE masque…) , pour me transformer en beauté divine (rire). Rassurez-vous je ne vous écris pas tout cela pour faire un cours sur la beauté…. Je suis pâtissière, il y a belle et bien une intention gourmande sucrée derrière cette recherche.

 

 

II°) L’idée

 

En m’observant dans le miroir avec mon joli masque jaune, de miel, de curcuma et de farine, j’ai eu envie de faire des macarons. Ne me demandez pas pourquoi, je ne le sais pas moi-même ou peut-être que la petite goutte de masque qui a glissé dans le coin de ma bouche m’a  inspiré.  Oui oui quand vous êtes passionné cela se déclare à n’importe quel moment pour cette fois dans ma salle de bain. Me voilà donc partie dans une recette de coques de macaron teintée de colorant jaune naturel à base de curcumine que je n’avais pas encore eut l’occasion d’utiliser sans oublier la ganache miel, infusée au curcuma bio.

 

 

III°) Présentation de mes petits chef d’œuvre

Je vous présente donc mes macarons, Curcuma miel. Une gourmandise santé, si je puis dire qui me ramène à mes racines. Comme j’ai dû vous le faire remarquer dans mon premier article «  Un peu d’histoire » https://tropikalenbouch.fr/juste-un-petit-mot/ et même sur la page « à propos » https://tropikalenbouch.fr/a-propos/ , j’ai grandi dans les épices, ma mère et mes tantes étant marchandes d’épices à Pointe-à-pitre et de surcroit d’origine indienne, autant vous dire que j’en ai plein mes placards.

Coque teinté au colorant jaune naturel à la curcumine. Ganache montée miel, infusé au curcuma bio

 IV°) Mon avis

Ce fut une agréable découverte, moi qui ne suit pas une gourmande de macarons (oui je sais, je suis folle) j’adore les faire, c’est hyper “challengeant” mais je n’en suis pas féru. La couleur de la ganache est étonnamment colorée, presque fluorescente. J’adore cette jolie teinte “jaune pep’s” , qui laisserait penser à une ganache citron mais pas du tout.  Les coques quand à elles, malgré la belle couleur du colorant naturel, ne sont pas assez colorées à mon goût mais l’assemblage des deux match bien, le “flashy” de la ganache est atténuée par la couleur naturelle de celle-ci.

Et le goût me direz-vous ?  J’aime beaucoup, cela correspond à mon idée de départ. Le goût du curcuma est subtil.  Je pense que je dois, soit supprimer complètement le miel ou utiliser un miel qui a plus de caractère. Celui que j’ai utilisé était trop doux, je n’ai pas ressenti sa présence.

 

V°) Conclusion :

J’adore jouer les apprentis sorciers que ce soit pour être “une beauté fatale” ou simplement en pâtisserie . De plus, le test a été validé auprès de mes amours (en même temps ils adorent les macarons).

 

 

Alors, ki jan ou touvéy, i bon ou i pa bon ? (Alors as-tu apprécié cet article, tu valides ou pas ?) . N’hésites-pas à me faire un retour ou simplement à me partager toi aussi tes essais. Je te répondrais avec grand plaisir.

A bientôt pour un autre «Ti kozé sikré » (traduction : « discussion sucrée »).

 

Ps : Psssiiiittt pensez à liker mes pages sur instagram https://www.instagram.com/tropikalenbouch/ et facebook https://www.facebook.com/tropikalenbouch.fr pour suivre mon actualité.

Share This